L’assistance PMR dans les transports : des services trop souvent défaillants, infantilisants et déshumanisés

Sarahca souhaite dénoncer la maltraitance régulièrement subie par les personnes en situation de handicap quand elles sollicitent les services d’assistance PMR dans les transports publics. Nous soulignons ici les effets délétères de la sous-traitance de ces services d’assistance PMR pour les personnels, comme pour les destinataires finaux de ces services… nous les personnes handicapées !

Pour que vous compreniez mieux voici le type de situations que nous rencontrons régulièrement en gare ! Par exemple à Lyon, à la gare Part Dieu, la prise en charge se fait à l’extérieur, dans un endroit reclus, que personne ne connaît. Trouver l’endroit avant même le début de la prise en charge relève du parcours du combattant. Sans compter qu’il faut prévenir plus de 48h et venir avec 30 minutes d’avance si vous voulez être accompagné… Pour nous, pas question d’improvisation ou de départ en dernière minute !

Parfois la réservation du train en elle-même est un défi. Pour prendre un TGV ou un trajet sur plusieurs régions, il faut passer par le service ACCES+. Mais si l’on prend un TER, il faut passer par un numéro, différent pour chaque région, et qui n’est pas disponible le week-end.

La plupart du temps, les personnels ne nous considèrent pas en tant que personnes et nous prennent en charge avec désinvolture, quand ce n’est pas pire… (voir l’article de Lise, notre présidente)

Et là nous ne vous parlons pas des gares où il n’y a pas d’accueil. À Marseille, il n’y a qu’un interphone et personne ne vient vous chercher… Sans parler des amendes pour titre de transport invalide car la borne accessible ne fonctionne pas !

Bref si vous voyez une personne en situation de handicap dans le train et qu’elle semble un peu fatiguée ne soyez pas étonnés… Sa journée est trop souvent un véritable parcours d’obstacles !