Dans le cadre de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, Sarahca a sensibilisé deux entreprises : Engie à Lyon et Refresco à Marges. Si le monde professionnel est générateur de souffrance (psychique notamment), l’accès à l’emploi reste un critère central d’inclusion des personnes en situation de handicap dans la société. En Europe, le chemin à parcourir est long puisque ce sont seulement 47% des personnes déclarant un handicap (donc beaucoup plus en réalité) qui possèdent un emploi, contre 67% des 15-64 ans (eurostat, 2011). L’écart n’est pas aussi fort en France et l’Agefip (association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) note « une hausse de la part des établissements employant au moins une personne handicapée » (de 60% en 2006 à 78% en 2014). Pour autant, les chiffres ne rendent pas toujours compte des situations vécues par les concerné-e-s. La présence sur le marché du travail, c’est aussi s’exposer aux regards des autres, à la stigmatisation parfois. D’où l’importance du travail de sensibilisation…

A Refresco, nous avons proposé un atelier sur des handicaps mentaux, psychiques et cognitifs. Pendant 1h30, Clémence Emprin, animatrice et sociologue, a proposé aux vingt personnes présentes (dont une majorité de femmes issues du service des ressources humaines) une discussion à partir des idées reçues sur ces handicaps ainsi que des représentations qu’en donnent médias et films. Des témoignages sont venus nourrir les échanges, le tout dans une ambiance décontractée.

A Engie, Benjamin Depassio, Lilia Ouerdi et Léa Marchand sont intervenus dans le cadre l’évènement Energies positives, organisé par l’entreprise à l’échelle nationale et visant à permettre la rencontre entre salarié-e-s et associations locales œuvrant dans le domaine du handicap. Deux sessions d’une heure environ ont eu lieu avec des groupes de 7 à 10 salariés. L’occasion d’échanger sur les idées reçues sur le handicap et de proposer des mises en situation au sein des locaux.